Les plantes que les chats errants n’aimeront pas

Comment protéger votre maison, potager et autres plantes des chats errants ? Élever un chat à la maison peut être une source de joie et de bonheur, mais devoir se préoccuper de ceux des autres est par contre une vraie damnation. Ci-après quelques astuces qui les éloigneront sans danger.

Plantes répulsives pour chat

En général, les chats n’aiment pas les odeurs fortes. Parmi les plantes odorantes qu’ils détestent figurent la citronnelle, la verveine citronnelle et le coleus canina. La citronnelle dispose d’un feuillage trop rude pour eux et libère une odeur acide. La verveine citronnelle dégage également une odeur citronnée un peu acide. Quant au coleus canina, une forte odeur comme celle d’un putois émane de cette plante et les chats ne la supportent pas. Au même titre que les plantes citées ci-dessus, vous pouvez aussi choisir du géranium, du basilic, de la rue officinale et de la fraxinelle ou buisson ardent. À part les plantes dégageant de fortes odeurs, vous pouvez également opter pour des plantes épineuses ou du bois de taille.

Pour un résultat optimal

Si vous souhaitez les faire fuir définitivement, il faut chercher la source du problème. Pensez à la raison pour laquelle les chats viennent chez vous. Il se peut qu’ils soient habitués à manger des restes d’aliments dans vos poubelles. Il est également possible qu’ils aient marqué une grande partie de votre propriété par leurs phéromones et qu’ils reviennent souvent sur ce territoire qu’ils croient le leur. Ils peuvent venir chez vous aussi pour chasser des rats ou des oiseaux. Ainsi, assurez-vous que votre poubelle soit bien fermée, utilisez des mangeoires hautes perchées pour nourrir les oiseaux, appelez les services de dératisation s’il y a des rats ou des souris dans votre maison, cherchez si votre jardin comprend d’éventuels refuges ou nids pouvant leur servir d’abri et en vue d’éliminer toute trace de phéromone, utilisez des produits enzymatiques pour nettoyer en profondeur votre maison.

D’autres astuces

À part les plantes répulsives, vous avez également la possibilité d’utiliser des huiles essentielles, des agrumes, du poivre en poudre, du marc de café, du vinaigre et du papier aluminium. Les huiles essentielles sont à utiliser en petite quantité et diluées. Optez pour l’huile essentielle de citronnelle, d’agrumes ou d’eucalyptus, mais surtout pas de menthe, car beaucoup de chats l’aiment. Les agrumes sont à couper en deux et à frotter sur les endroits où les chats ont l’habitude d’aller. Cette opération doit être renouvelée tous les 3 ou 4 jours. Le poivre moulu est à répandre sur les endroits stratégiques de votre jardin. Le marc ou les grains de café sont à mettre dans vos pots de fleurs et dans votre jardin. Les chats ne supportent pas l’intensité de l’arôme du café. Vous pouvez aussi utiliser du vinaigre blanc mélangé avec de l’eau, à pulvériser sur les endroits fréquentés par les chats. Si vos clôtures de jardin sont inclinées vers l’extérieur, aucun chat ne peut y grimper. Le papier aluminium vous servira à couvrir le sol. Les chats détesteront la sensation d’inconfort qu’ils ressentiront en marchant dessus. Privilégiez ces méthodes douces pour éloigner les félins. Vous pouvez en combiner plusieurs pour plus d’efficacité.

Construire sa piscine seul, est-ce une bonne idée ?

Il y a à peine une vingtaine d’années, avoir une maison avec piscine était considéré comme un luxe réservé aux plus fortunés. Il était tout bonnement impossible de concevoir qu’une famille à revenu moyen puisse jouir d’une piscine privée.

Pourtant, c’est le cas aujourd’hui. Et pour pouvoir s’offrir une piscine dans leur propriété, certains ont trouvé une idée astucieuse : construire leur piscine eux-mêmes. Mais avant de vous lancer, considérez les bons et les mauvais côtés.

Les avantages

Le principal avantage de vous charger vous-même de la construction de votre piscine, c’est que vous réduisez considérablement vos coûts. En effet, faire appel à une équipe de construction implique de la main d’œuvre : des plombiers, des maçons, des électriciens et d’autres ouvriers qu’il aurait fallu payer par la suite. Ainsi, en effectuant vous-mêmes vos travaux, vous pouvez rayer les salaires des dépenses relatives à votre piscine.

Le second bon côté de l’auto-construction de votre piscine est qu’elle vous permet de passer du temps en famille tout au long du chantier, puisqu’à défaut d’ouvriers, il va falloir mobiliser tous vos proches. Ainsi, cela peut devenir une activité qui rapproche les membres de la famille et les amis, car pour les piscines en kit comme pour les piscines traditionnelles, les travaux peuvent durer plusieurs semaines. Après tout, c’est pour réunir les gens que vous aimez que vous vouliez cette piscine, non ?

Les inconvénients

Même si l’auto-construction d’une piscine peut sembler une alternative très attrayante, elle présente aussi de mauvais côtés. En premier lieu, dans le cas d’une piscine creusée en béton, un gros chantier est à prévoir. Ce dernier requiert des compétences qu’il va falloir maîtriser en peu de temps. Sans oublier qu’il faut continuellement contrôler les travaux effectués par vos proches, qui, avouons-le, ne sont pas tous des as de la construction, d’où la nécessité de conseils sur les travaux en tout genre par des professionnels.

Autrement, il y a de gros risques que vos travaux ne se déroulent pas correctement et que cela engendre des coûts supplémentaires imprévus. En second lieu, se charger du chantier soi-même entraîne souvent des retards dans les travaux. Sachez qu’en moyenne, une construction de piscine prise en charge par des professionnels prend six semaines au maximum, tandis que l’auto-construction peut aller jusqu’à trois mois. Demandez-vous alors si vous êtes prêts à patienter aussi longtemps pour profiter de votre piscine.

Quelques recommandations si vous décidez de vous lancer

Si, après avoir pesé le pour et le contre, vous êtes décidé à tenter l’expérience de l’auto-construction de votre piscine, voici quelques conseils indispensables: d’abord, il faut, sauf si vous optez pour une piscine en kit, que vous ou l’un de vos proches ayez au moins des compétences en terrassement, maçonnerie, plomberie et électricité pour le bon déroulement des travaux.

Ensuite, il faut que vous fassiez une déclaration de travaux et obteniez un permis de construire, selon la forme, le modèle et la taille de votre piscine, avant de débuter les travaux. Il est cependant probable que la demande à la mairie prenne du temps, pensez donc à déposer vos dossiers plusieurs mois avant le début de chantier souhaité.

Que faire en hiver pour préparer le jardin du printemps ?

En attendant que le printemps pointe le bout de son nez, réveillez d’ores et déjà votre jardin en le remettant sur pieds après les dégâts qu’il a subis durant tout l’hiver. Voici les quelques travaux préparatoires à effectuer pour que vos espaces verts soient prêts à accueillir le printemps.

Continuer la lecture de Que faire en hiver pour préparer le jardin du printemps ?

venenatis, felis efficitur. fringilla ipsum Phasellus mattis risus. et,