3 techniques de jardinier à connaitre en premier lieu

En plus d’être une passion, jardiner est aussi un moyen d’avoir de belles plantes ainsi que de légumes frais à portée de main. A priori, cette activité semble facile. Pourtant il existe différents types de culture et de techniques pour avoir un meilleur rendu. Découvrez ci-après 3 techniques à connaître avant de commencer votre jardin.

La préparation de la terre

La création d’un potager ou d’un jardin devrait se faire sur la base de quelques critères, dont une terre pas trop utilisée ou totalement abandonnée. Un jardin ou un potager demande une terre meuble et riche en nutriments pour donner une bonne production de plantes ou de légumes. Pour cela, il faut d’abord aérer la terre en la retournant avec une pelle ou avec une grelinette afin de la rendre légère, aérée et bien drainée. En réalisant cette opération, si la terre est constituée de grosses mottes compactes, il suffit de les casser. Ensuite, la rendre meuble en ajoutant des matières organiques comme les composts, engrais verts, ou du terreau et ne pas hésiter à compléter avec du calcium proposé sous forme de chaux horticole si cela s’avère nécessaire. Ces matières permettent de rendre la terre plus friable lorsqu’il fait chaud et sec, et plus perméable quand le climat est humide. Quand la terre est prête, il faut penser à arracher les mauvaises herbes avant de passer à la prochaine étape.

La fertilisation

Après le décompactage de la terre, il faut ajouter une épaisseur de 3 à 5 cm de fumier ou de compost ou d’engrais verts en les étalant sans les enfouir. En consommant ces matières organiques, les vers de terre imprègnent la terre de grandes quantités de micro-organismes à forte teneur en azote qui sont bénéfiques à la terre. Il est possible de faire soi-même des composts à partir de déchets organiques issus de nourriture en utilisant une fosse à compost. Pour obtenir un bon engrais naturel, la fabrication de compost fait maison nécessite un certain savoir-faire, un tri précis des éléments à utiliser ainsi qu’une attention régulière.

La plantation

À la suite de la préparation de la terre et l’ajout de fumier, de compost, d’engrais vert ou de terreau, il est indispensable d’arroser abondamment la terre. Après avoir compacté la terre, il faut en rajouter jusqu’à combler le terrain. La jardinière est maintenant prête à accueillir les plantes.
Il existe plusieurs techniques de culture. L’une d’elles est la permaculture qui permet de tenir compte des écosystèmes naturels tout en permettant de produire mieux et davantage. Pour cette catégorie de culture, maîtriser la technique de jardinier est indispensable. La base de cette technique est la diversité des cultures, leur productivité naturelle et leur endurance.
Que ce soit pour une culture en jardinière ou en pots, l’action de jardiner nécessite une bonne terre, des nutriments sans oublier le désherbage, l’arrosage et le taillage pour la réussir. La diversification des cultures est également bénéfique à la terre. Elle permet de renouveler la terre et améliore ainsi la production des plantes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.